Ce site est un service privé d'information distinct des marques et services non-affilié à celles-ci. Le 118500 est un service de renseignement téléphonique.
MediaPro joue la carte de l’apaisement après les sorties de son président

MediaPro joue la carte de l’apaisement après les sorties de son président

MediaPro affirme ne pas être en mesure de payer les droits TV. Une situation qui met en mal les finances de la LFP, des clubs français et des autres prestataires.

MediaPro affirme ne pas être en mesure de payer les droits TV. Une situation qui met en mal les finances de la LFP, des clubs français et des autres prestataires.


Le groupe sino-espagnol MediaPro, éditeur de la chaine Telefoot, a réaffirmé ce mercredi 21 octobre, ses intentions de négocier sur le conflit qui l’oppose à la Ligue de football professionnel (LFP). Selon le président du diffuseur principal de la Ligue 1 et de la Ligue 2, Jaume Roures, il ne s’agit pas d’arrêter la collaboration avec la LFP, mais de revoir le contrat pour la saison 2020-2021 pour une éventuelle baisse des chiffres. Comme argument à ses propos, le président de MediaPro a fait cas de la crise sanitaire qui a porté un coup aux finances de sa société.
En remportant l’appel d’offres de la LFP en avril 2018, MediaPro s’était engagé à verser plus de 800 millions d’euros par saison, et cela sur quatre ans à la Ligue de football professionnel. Pour la saison 2020-2021 qui semble être le nœud du problème, MediaPro doit payer 814 millions d’euros à la LFP soit 780 millions d’euros pour la Ligue 1 et 34 millions d’euros pour la Ligue 2. Une chose difficile à prévoir surtout que le diffuseur ne s’est pas encore acquitté du droit de traite prévu depuis le 5 octobre et qui s’élève à 172 millions d’euros.

La LFP, prise en tenaille entre les clubs français, l’État et le diffuseur 

La Ligue de football professionnel à court de finances entend porter plainte si MediaPro ne verse pas les droits télés du mois d’octobre. L’instance dirigée par Vincent Labrune a indiqué récemment que cette situation avec le diffuseur sino-espagnol empiétait sur le fonctionnement des clubs qui auraient du mal à payer leurs joueurs. Si cela restait ainsi, il y aurait des bouleversements à plusieurs niveaux.
La LFP qui n’a pas le temps et la force nécessaire pour un nouvel appel d’offres espère trouver une solution rapide à cette situation. Dans la foulée, la structure dirigée par Vincent Labrune a demandé un prêt de 172 millions d’euros pour régler ses dettes en attendant de trouver la solution avec MediaPro. Cette tentative inquiète davantage la crise entre la LFP et MediaPro. En effet, l’État avait octroyé en mai dernier un prêt de 224,5 millions d’euros à la LFP. Cette somme devait être remboursée sur échelonnement de 55 millions d’euros par an sur 4 ans.   


Avis

Avez-vous aimé cet article ? Vous-a-t-il aidé ? N'hésitez pas à nous le signaler en cliquant ci-dessous.

Note : / (0 vote).


Commentaires

Pas de commentaires sur cette actualité.



Écrire un commentaire

politique de confidentialité du site.
Afficher le captcha

2,99€/appel + 2,99€/min

Lidl lance une montre connectée à 40 €
24 novembre 2020

Honor va récupérer très prochainement sa licence Android
18 novembre 2020

Google annonce une nouvelle politique : plus de stockage gratuit de photo à partir du 1er juin.
12 novembre 2020

Contactez-nous
  • Adresse : 12 boulevard d’Athènes,
    13001 Marseille
  • Email : contact@118500.fr
  • Du lundi au dimanche 24h/24
Contact direct
politique de confidentialité du site.
Afficher le captcha

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par 118500 FR pour gestion de votre demande.
Elles sont conservées pendant 2 ans et sont destinées au service client.
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Service Technique, technique [at] evenmedia.fr.