Ce site est un service privé d'information distinct des marques et services non-affilié à celles-ci. Le 118500 est un service de renseignement téléphonique.
NIGERIA : Le gouvernement lève la restriction de Twitter après 7 mois

NIGERIA : Le gouvernement lève la restriction de Twitter après 7 mois

Le mercredi 12 janvier 2022, les autorités nigérianes ont annoncé la levée de la restriction de Twitter dans le pays.

Le mercredi 12 janvier 2022, les autorités nigérianes ont annoncé la levée de la restriction de Twitter dans le pays.


Le mercredi 12 janvier 2022, les autorités nigérianes ont annoncé la levée de la restriction de Twitter dans le pays. Cette restriction était effective depuis 7 mois.

Depuis le 21 juin 2021, les autorités nigérianes avaient annoncé la suspension de Twitter pour plusieurs raisons. D’une part, il est reproché au réseau social de tolérer l’utilisation de sa plateforme pour la diffusion des messages du chef d’un groupe séparatiste. Ces messages auraient suscité des actes de violence dans le sud-est du Nigeria. De plus, il est reproché à Twitter d’exécuter une « mission suspecte » contre le gouvernement du Nigeria. Il faut aussi noter que cette décision des autorités nigérianes a fait suite à une suppression d’un tweet du Président Muhammadu Buhari.

Il a donc fallu 7 mois aux autorités du Nigeria pour lever la restriction. L’annonce a été faite par le directeur de l’Agence nationale de développement des technologies de l’information, Kashifu Inuwa Abdullahi : « Le président Muhammadu Buhari a approuvé la levée de la suspension de Twitter au Nigeria à partir de minuit aujourd’hui », precise le communiqué gouvernemental.

Il faut préciser qu’après le blocage de Twitter au Nigeria, les internautes se sont rués sur les VPN pour contourner la mesure. Et cela, malgré les menaces des autorités de sanctionner tout contrevenant à cette mesure. Ainsi, le terme « VPN App » est devenu, en seulement quelques semaines, le deuxième terme le plus recherché dans le pays.

Au Nigeria, Twitter a plusieurs fois été utilisé pour dénoncer certaines exactions. Ce sont entre autres, le mouvement #BringBackOurGirl après l’enlèvement de 276 jeunes élèves par Boko Haram, en 2014, à Chibok. Plus récemment encore, pour dénoncer les violences policières dans le pays, le hashtag #endSARS avait été utilisé pour organiser la mobilisation.


Avis

Avez-vous aimé cet article ? Vous-a-t-il aidé ? N'hésitez pas à nous le signaler en cliquant ci-dessous.

Note : / (0 vote).


Commentaires

Pas de commentaires sur cette actualité.



Écrire un commentaire

politique de confidentialité du site.
Afficher le captcha

0,80€/min + prix appel

NIGERIA : Le gouvernement lève la restriction de Twitter après 7 mois
13 janvier 2022

CES 2022 : Nokia présente 3 smartphones low-cost
6 janvier 2022

Metavers : Baidu lance XiRang et devance Facebook
28 décembre 2021

Contactez-nous
  • Adresse : 12 boulevard d’Athènes,
    13001 Marseille
  • Email : contact@118500.fr
  • Du lundi au dimanche 24h/24
Contact direct
politique de confidentialité du site.
Afficher le captcha

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par 118500 FR pour gestion de votre demande.
Elles sont conservées pendant 2 ans et sont destinées au service client.
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Service Technique, technique [at] evenmedia.fr.